Disparition de Ferdinand Piëch

Vérifiée par Bakelit
Disparition de Ferdinand Piëch
10 septembre 2019

Dans un communiqué du 27 août 2019, Volkswagen AG rappelle que Ferdinand Piëch a débuté sa carrière chez Audi en 1972, avant de prendre la présidence du directoire Audi en 1988 puis de celui de Volkswagen en 1993.

Dirigeant ambitieux, il a notamment instigué l'intégration d'Audi, Seat, Bentley, Lamborghini et Bugatti dans le groupe Volkswagen AG, ainsi que celle de Scania et Man. Il a donc été à la tête d'un véritable empire automobile à la portée mondiale. Le groupe a remporté 12% des ventes de véhicules particuliers dans le monde et 22% de ce marché en Europe de l'Ouest en 2017.

Chez Audi, Ferdinand Piëch a conduit les projets de la transmission Quattro et du moteur TDI, incontournables aujourd'hui encore. Cet esprit d'innovation s'est ensuite inscrit dans le groupe Volkswagen et s'est manifesté dans les 1001 chevaux de la Bugatti Veyron et dans la recherche sur une consommation de 1l/100 !

Piëch sera aussi à l'origine d'un mythe de l'automobile : la Porsche 917 ! Alors que le segment des hypercars se confronte aux difficultés d'un secteur en proie aux futures crises pétrolières et que, chez Porsche et Volkswagen, rares sont ceux qui croient à la réussite de la 917, le visionnaire saura persuader ses équipes du bienfondé du projet. La 917 s'illustrera rapidement sur le circuit du Mans, entre autres 908.
Ferdinand Piëch a également su intégrer Volkswagen dans le segment D avec la Phaeton, et initier le succès de Skoda avec la première Octavia.

C'est donc un grand dirigeant de Volkswagen qui s'en est allé, et qui a fortement contribué au succès du groupe en repoussant les limites du techniquement faisable.

Audi Quattro
Bugatti Veyron
 
Skoda Octavia