Rencontre avec Quentin et François-Xavier, de l’Atelier Storico.

Vérifiée par Bakelit
Rencontre avec Quentin et François-Xavier, de l’Atelier Storico.

Il est des endroits qui transpirent de passion, c'est le cas de l'Atelier Storico situé à Pessac, au coeur des vignobles. L'Atelier, créé par Quentin Dupleix et François-Xavier Bourin est dédié à l'entretien et la restauration de véhicules historiques.

Quel est votre parcours, formation, expérience?

Quentin Dupleix : "Passionné par l'automobile depuis l'enfance, j'ai toujours rêvé d'ouvrir un atelier dédié aux automobiles d'intérêt. Après mes études, j'ai occupé différents postes chez des constructeurs automobiles me permettant d'avoir une bonne vision de la distribution de véhicules neufs et aussi de savoir que j'avais envie d'autre chose. Depuis l'obtention de mon permis, j'ai toujours eu des autos anciennes auxquelles une grande partie de mes week-ends étaient dédiés. Décidé à franchir le pas, j'ai quitté mon poste pour intégrer la formation longue du CNVA où j'ai rencontré François, et c'est alors que l'idée d'Atelier Storico est née. Entre temps, j'ai travaillé dans l'atelier spécialisé Mercedes SL d'Olivier de Stéfano."

François-Xavier Bourrin : Passionné par l'automobile depuis l'adolescence, j'ai eu la chance de passer celle-ci à l'époque de la Lancia Stratos, Fiat 131 Abarth et Lancia 037. Je me suis formé à la mécanique en garage lors de mes temps libres en parallèle d'une carrière artistique. J'ai étudié la mécanique de façon théorique à travers la lecture de traités que je mettais en application sur mes autos. J'ai fait du rallye de 1986 à 1989 sur Lancia Fulvia HF. Cela fait plus de trente ans que je travaille sur des mécaniques Lancia. A partir de 2016, je suis devenu formateur mécanicien au Conservatoire National des Véhicules Anciens (CNVA)."

Un endroit qui respire la passion

En quelle année avez-vous créé l'Atelier Storico? Comment vous est venu l'envie d'entreprendre et de monter votre propre endroit?

"Atelier Storico est né en 2019 de notre volonté de créer un lieu destiné aux voitures anciennes qu'on affectionne particulièrement, essentiellement les italiennes et allemandes. En synthèse, c'est la rencontre de deux personnes avec une vision commune de l'atelier pour des réparations efficaces et transparentes, le tout dans un grand respect du client."

Vous avez je crois préparé une Lancia Fulvia pour le Tour Auto, pouvez-vous nous en dire plus? Quel travail avez-vous effectué sur ce véhicule?

"Nous travaillons effectivement sur une Lancia 1.3 Rallye HF en vue d'une participation au Tour Auto 2020. La voiture a été démontée entièrement, la caisse a été réparée et entièrement soudée en cordons. Une révision électrique a été effectuée, le moteur et la boîte ont été révisés et optimisés, les trains entièrement rigidifiés et mis à neuf. Enfin, tous les équipements spécifiques à la catégorie ont été installés afin de présenter une auto conforme et performante pour cette manifestation. Nous sommes sponsorisés par SKF, Bosch, Valeo qui ont su nous fournir les pièces nécessaires à la préparation de l'auto. Nous avons fait le choix d'amortisseurs double effet pour une tenue de route moderne. Nous avons utilisé des bougies NGK pour un allumage optimal couplé à des carburateurs Weber. Nous utilisons également des freins de chez Mintex ou encore des ampoules Osram.

Concernant la préparation moteur, il a été conçu comme un groupe N, allégé, équilibré. La culasse a été préparée de manière à recevoir des soupapes d'un diamètre supérieur, les flux ont été travaillés pour un remplissage optimal couplé à un collecteur d'échappement 4 en 1 et une ligne inox réalisée sur mesure. Un embrayage en métal fritté a été posé pour une accroche très directe."

Une Lancia Fulvia pour le Tour Auto

Quelle est la spécialité de l'Atelier Storico?

QD : "Atelier Storico présente plusieurs particularités : d'abord la réunion de deux générations avec le même amour de l'automobile ancienne, mais aussi celles d'automobiles de conception très différentes dans l'atelier mais qui présentent toutes un intérêt particulier. Notre particularité est le partage des connaissances, des réflexions, autour d'une passion commune. François-Xavier connaît les Lancia qu'il entretient depuis plus de 30 ans par cœur, moi j'ai davantage travaillé sur des allemandes et a une sensibilité pour les autos un peu plus récentes, les fameuses Youngtimers."

Comment voyez-vous l'avenir de la voiture de collection ?

"Nous continuons à penser que l'automobile ancienne a un bel avenir devant elle. Dans ce contexte d'éveil de conscience écologique, elle commence même à prendre de plus en plus de sens. Nous commençons à nous rendre compte que la réparation plutôt que la production de véhicules neufs présentant un lourd bilan écologique présente un intérêt et attise la curiosité et la bienveillance. Alors que la production automobile tend à s'uniformiser, les automobiles anciennes étonnent toujours par leur style et leurs formes originales tirées de l'esprit de designers. De plus, le nouveau décret autorisant le retrofit pourrait donner un nouveau souffle à l'automobile ancienne.

Par ailleurs, les automobiles anciennes continuent à présenter un intérêt patrimonial, leur valeur étant plutôt stable ou évoluant à la hausse. Cela permet à des particuliers de se faire plaisir en investissant dans des autos de manière plus sereine."

Quels sont vos projets à venir?

"La société étant encore jeune, les priorités sont la structuration de l'atelier avec potentiellement l'embauche d'un apprenti dès la rentrée de septembre. Nous sommes actuellement concentrés sur la préparation de la Lancia Fulvia pour le Tour Auto. Nous aimerions ensuite profiter de l'auto pour participer à d'autres rallyes historiques."

Un atelier authentique